« Je ne peux pas me mettre en porte-à-faux avec la filière »

« Je ne peux pas me mettre en porte-à-faux avec la filière »

Une coupe rase bloquée et un malaise grandissant dans la profession

04'25'' // Brève, février 2024

En quatre ans, une centaine d’hectares de forêt de feuillus sont partis en coupe rase autour de chez moi. Ce chantier-là, c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase », dénonce Thibault, ingénieur et propriétaire forestier.

Cet habitant de Sornac, en Corrèze, a bloqué une coupe rase d’une hêtraie, juste à côté de chez lui, le 14 février. Alors qu’il avait contacté la veille le propriétaire de la parcelle pour racheter le terrain, en vain, il justifie ce blocage comme « un cri du cœur ». Plusieurs membres du groupe forêt du Syndicat de la Montagne limousine sont venus le soutenir pour poursuivre l’action pendant une demi-journée.

Malgré les opinions divergentes entre Thibault, le propriétaire de la parcelle, également exploitant forestier et patron d’une petite scierie, et le conducteur de l’abatteuse, un point commun se distingue : le malaise autour de la pratique de la coupe rase.

Pour exploiter les bois d’une petite parcelle comme celle-ci – 6 000 mètres carrés -, la coupe rase apparaît comme l’unique solution pour garantir une certaine rentabilité. Un modèle économique à réinventer d’urgence et qui pose question, même pour les parties qui en tirent profit.

Fiche technique

Titre : « Je ne peux pas me mettre en porte-à-faux avec la filière »
Durée : 04'25''
Date de production : février 2024
Format : HD 1080
Production et distribution : Télé Millevaches
Réalisation : Télé Millevaches
Droits : Attribution - Pas d’utilisation commerciale - Partage dans les mêmes conditions 3.0 France (CC BY-NC-SA 3.0 FR)
Rushes conservés : oui
Photos du tournage : oui
[wpfid]

1 réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *