Se confiner à Mérinchal

Se confiner à Mérinchal

Vivre à la campagne pour mieux traverser les crises

Série de reportages, juillet 2020

De mars à mai 2020, le confinement aura ouvert une parenthèse, une pause dans nos rythmes effrénés, nos courses incessantes et nos déplacements si nombreux. Il aura permis de mettre en évidence certaines inégalités, et parmi celles qui nous intéressent ici : la différence de qualité de vie entre la ville et la campagne.

Avec la disparition de nombreux services, les problèmes de transport et la rareté des commerces, beaucoup d’habitants des milieux ruraux ont déjà pris l’habitude de se débrouiller entre voisins, à une échelle locale : pour eux, le confinement n’aura été qu’une pause salutaire dans l’espace-temps, et la confirmation qu’un autre mode de vie est possible.

En guise de journal de confinement, voici donc un aperçu de la façon dont il a été vécu à Mérinchal, dans la Creuse.

Au sommaire

L'herboriste11 '

Thierry Thévenin est herboriste et porte-parole du Syndicat inter-massifs pour la production et l’économie des simples (SIMPLES). Si le confinement a provoqué une chute de ses ventes, son travail au rythme de la nature n’a pas fondamentalement changé, et la crise sanitaire est pour lui l’occasion d'interroger nos choix de société.

La couturière et le boulanger08 ' 51''

Olivia et Martin ont emménagé en décembre 2018. Costumière de formation, Olivia est aujourd’hui couturière et se revendique touche-à-tout : recyclage de vêtements, créations ou commandes sur-mesure, maroquinerie… Pour elle non plus le travail – à domicile – n’a pas beaucoup changé : avec moins de commandes, elle en profite pour faire du stock, mais elle sort toujours aussi peu de Mercin et remarque qu’avec tous les habitants forcés de rester sur place, la vie du hameau n’a jamais été aussi riche.

Un constat que partage Martin, son compagnon. Le confinement a mis un terme prématuré à son CDD de plaquiste et il est actuellement sans emploi, mais il commence à la rentrée une formation pour devenir paysan-boulanger et s’entraîne en faisant du pain pour les habitants de Mérinchal.

Le maraîcher, la restauratrice et le restaurateur14 '

Laurent est maraîcher à Marlanges. Pour lui, le confinement aura plutôt été synonyme d’augmentation du travail, la demande sur les fruits et légumes locaux étant globalement en hausse. Il s’est associé à ses voisins pour proposer aux habitants de Mérinchal des paniers particulièrement complets avec fruits, légumes, plats cuisinés et fromages locaux.

Coline et son frère Jéhan, les voisins, sont gérants du lieu d’accueil Les Soleils qui propose des chambres d’hôtes, un restaurant et un camping. Le confinement les a obligés à fermer temporairement l’établissement, et si Coline apprécie cette pause plutôt bienvenue dans un emploi du temps chargé, Jéhan voit là l’occasion de philosopher sur qui nous sommes et ce à quoi nous aspirons.

Références

Fiche technique

Titre : Se confiner à Mérinchal
Durée :
Date de production : juillet 2020
Format : HD 1080
Production et distribution : Télé Millevaches
Réalisation : Télé Millevaches
Droits : Attribution - Pas d’utilisation commerciale - Partage dans les mêmes conditions 3.0 France (CC BY-NC-SA 3.0 FR)
Rushes conservés : oui
Photos du tournage : non

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *