Dernière génération

Dernière génération

Extrait de Le temps des forestiers, série de reportages - février 2019

Il existait près de 10 000 scieries dans les années 70 en France, elles sont moins de 1500 aujourd’hui. Tous les trois jours, une scierie artisanale disparaît, remplacée par de grosses unités industrielles.

Nous visitons la scierie Ehrstein à Lembach, implantée au cœur du Parc Naturel régional des Vosges du Nord. Jacky Ehrstein fait partie de la huitième génération de scieurs sur le site. Son unité est approvisionnée en local. Parfaitement adaptée au massif forestier, elle met en valeur la diversité d’essences et de diamètres de la région. Ses produits sur-mesure s’inscrivent dans la tradition architecturale alsacienne. Mais comment survivre dans le contexte concurrentiel actuel ?

Ce reportage est co-produit avec l’atelier documentaire. Il prolonge Le temps des forêts, un film réalisé par François-Xavier Drouet.

Télécharger la vidéo

Différentes qualités sont disponibles, de la meilleure à la moins bonne, du temps de chargement le plus long au plus rapide. Choisir la première pour une projection publique.

Fiche technique

Titre : Dernière génération
Durée : 19 '
Date de production : février 2019
Format : HD 1080
Production et distribution : l'atelier documentaire, Réseau pour les alternatives forestières, et Télé Millevaches
Réalisation : François-Xavier Drouet
Droits : Tous droits réservés
Rushes conservés : oui
Photos du tournage : non

1 réponse

  1. Chalayer dit :

    Génial que les explications du scieur alsacien. Vision claire, objective, non clivante. En tout cas une belle démonstration pour dire qu’il y a de la place pour tout le monde et que chacun a ses propres marchés. Il souligne aussi la normalisation des sciages et la montée en puissance des bois techniques : entendons la reconstitution du bois par collage… Qu’on le veuille ou non le mouvement est irréversible… Les industriels scieurs allemands, autrichiens et nordiques vont sortir 1 million de m3 de produits techniques à l’horizon 2020 et notamment du CLT pour la construction en hauteur… Pas simple d’aller contre l’arrêt des scierie (+ de 500 cette dernière décennie), la perte de savoir-faire des charpentiers, des archi qui prescrivent des bois normés.. etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *